CEFII-bandeau-blog

Enjeu de la société de demain, le secteur du numérique et des nouvelles technologies est l'un des plus dynamiques de l'économie française. On considère que dans moins de dix ans, 90 % des emplois nécessiteront des compétences en numérique.

Or, les nouvelles générations, s'ils ont une expérience et une utilisation intuitives de l'informatique, ne savent ni l'expliquer ni s'en servir comme un outil de création.  

 

Il semble donc que le système éducatif français doive subir des transformations et qu'il faille enseigner le code aux jeunes scolarisés, afin de les préparer au marché du travail de demain.

Pourtant, le débat fait rage : surcharge des programmes, réelle nécessité, mise en place de nouvelles formules pédagogiques, concurrence face à d'autres thèmes essentiels qui ne sont pourtant pas abordés à l'école, qualité de l'enseignement, etc.

Certains établissements et associations font déjà usage d'outils, certains disponibles gratuitement sur Internet (par exemple, Scratch), afin de sensibiliser les enfants à la programmation ; et l'option « Informatique et Sciences du numérique », créée en 2012, a été très largement plébiscitée par les classes de Terminale S qui ont pu l'expérimenter.

À l'image de nombreux autres pays, telle la Grande-Bretagne qui va à la rentrée 2014 mettre en place une initiation au code pour les élèves à partir de cinq ans, ou la Finlande qui envisage l'enseignement de la programmation dès le primaire, le virage numérique semble donc bien amorcé en France.