CEFII-bandeau-blog

Le CMS WordPress, indéniablement le système de gestion de contenu le plus populaire au monde, permet de créer et de gérer du contenu pour le Web.

WordPress, initialement moteur de blog, permet de créer des articles, mais également des pages. La principale différence se jouant au niveau du type de contenu. Ainsi, un article, enveloppe de contenu dynamique, s'insérera dans le fil d'un blog ou d'actualités.  

 

Débutant, une formation WordPress vous permettra de découvrir tous les aspects de la gestion de contenu à l'aide de cet outil. Pensez aux formations WordPress à Nantes et WordPress à Angers proposées par le CEFII, par exemple.

En attendant, nous vous livrons quelques petits conseils pour rédiger un article pertinent !

 

Au préalable, nous vous recommandons d'installer quelques plugins de base essentiels pour la création d'un contenu pertinent : un plugin pour le référencement (SEO by Yoast, par exemple) et un autre pour disposer d'une version améliorée de l'éditeur de texte proposé par défaut par WordPress (TinyMCE, par exemple). Ce dernier plugin vous permettra d'accéder à des options avancées pour rédiger et mettre en forme votre contenu.

 

Retenez que les articles sont organisés en catégories et sous-catégories. Nous vous conseillons donc, ensuite, de créer vos catégories, afin que vos articles ne soient pas répertoriés par défaut en « Non classé ».

Pour ce faire, utilisez des mots-clés, mais soyez concis. Saisissez pour chaque catégorie un identifiant, sans accent, ni espace : c'est l'élément qui figurera dans l'URL.

 

 WP-article-categorie

Dès lors, vous êtes prêt à rédiger votre article !

À partir de la barre de navigation latérale, choisissez Articles > Ajouter.

Dans la fenêtre qui s'ouvre vous disposez d'un champ pour le titre, d'un autre pour le contenu et de diverses options.

 

 

Tout d'abord, remplissez le champ Titre avec un texte accrocheur et riche en mots-clés ! C'est, avec le visuel, le premier élément vu par l'internaute. Donnez-lui envie de lire le reste de votre article !

 

À ce propos, utilisez des visuels attractifs et bien entendu qualitatifs. Pensez à nommer vos visuels de manière pertinente, à saisir les champs de description et de texte alternatif.

 

Rédigez ensuite votre contenu dans l'éditeur de texte.

Soyez bref. Vos phrases doivent être concises et vos paragraphes courts. Votre article doit, bien entendu, être en rapport avec le titre, bien rédigé, sans faute. N'hésitez pas en fin d'article à ouvrir la discussion et à interroger vos lecteurs.

Pour la mise en forme de votre contenu, rendez votre texte plus lisible à l'aide de sous-titres, que vous optimiserez à l'aide de mots-clés et de balises d'en-tête (H2, H3). Si vous devez ajouter des liens à votre texte, vérifiez qu'ils pointent vers les bonnes pages.

 

WP-article-categorie-mot-cle

 

Il est maintenant temps de choisir la catégorie dans laquelle l'article nouvellement créé s'insérera. Évitez d'attribuer plusieurs catégories à vos articles, au risque de faire passer votre contenu pour du duplicate content.

 

Puis, choisissez vos mots-clés avec soin. Gardez à l'esprit que lorsque vous ajoutez un mot-clé à un article sous WordPress, vous ajoutez une nouvelle catégorie. Il faut donc que votre mot-clé soit tout aussi pertinent que les catégories initialement créées... mais différents.

 

 

Vous pouvez gérer un extrait de votre article : il s'agit en fait d'un résumé qui apparaît dans votre flux RSS ou à différents endroits de votre site, si votre thème le prévoit. À vous d'écrire l'extrait dans le champ dédié à cet usage si vous ne voulez pas que WordPress utilise par défaut les 55 premiers mots de votre article.

 

WP-article-publier

Le CMS WordPress vous propose plusieurs statuts pour votre article : Brouillon (qui vous permet de mettre votre article en attente, si, par exemple, vous ne l'avez pas terminé), En attente de relecture (si un workflow a été mis en place et que, par exemple, vous attendez la relecture de votre collaborateur ou la validation de votre client) et Publié.

 

Notez que vous avez également la possibilité de gérer le niveau de visibilité de votre article et de le programmer pour une publication ultérieure !

 

Vous disposez désormais des principes de base de la rédaction d'un article sous WordPress. Bien entendu, le CMS propose bien d'autres options pour peaufiner et finaliser vos articles. Et pour un contenu qualitatif et bien référencé, n'oubliez pas qu'il est également essentiel de maîtriser les principes du rédactionnel Web.