CEFII-bandeau-blog

Le terme de CEO est manifestement de plus en plus utilisé en Europe au point de remplacer le statut de PDG en France. Mais qu'en est-il réellement? Le PDG est-il au même grade qu'un CEO? Quelles sont les
différences?

 

 Aux Etat-unis, le terme de CEO est généralement employé pour désigner le directeur général d'une entreprise. Ce sigle correspond plus exactement au titre de "Chief Executive Officer". A contrario, en France, on emploiera plutôt le terme de PDG pour le "Président Directeur Général", le dirigeant du plus haut rang dans une société. Au premier coup d'oeil, on ne trouve aucune différence et pourtant, il faut savoir que la culture d'entreprise aux Etats-Unis est totalement différente de celle que nous employons ici en France. Malgré tout, le terme de CEO commence à prendre une place plus importante que celle du PDG.

Une culture d'entreprise différente

En France, l'entreprise fonctionne sous un système bien précis. En effet, les fonctions de présidence et de direction générale sont généralement divisées, mais peuvent parfois être exercées par une seule personne. Le rôle d'un président, est de diriger les travaux du conseil d'administration tandis que le directeur général a pour fonction de représenter l'entreprise. Le rôle d'un président est beaucoup plus important que celui du dirigeant étant donné qu'il possède un plus grand pouvoir.
Aux Etats-Unis, le CEO prend généralement part dans les deux camps. Il peut être à la fois président du conseil d'administration à savoir "chairman of the board" et le directeur général de la société. Ces fonctions peuvent parfois être divisées dans des entreprises plus importantes, afin d'éviter les conflits et garder une certaine organisation.

Viser plus grand

Le fait de remplacer le terme de PDG contre celui de CEO se base sur un changement important de la culture d'une entreprise et de viser plus grand, à savoir ouvrir ses portes à l'international. En effet, le terme de CEO est un terme qui dépasse les frontières, contrairement à PDG qui reste typiquement francophone.
En grande partie, il est courant d'utiliser l'appellation de CEO pour les entreprises multinationales, c'est donc naturellement que s'impose cette normalisation comptable qui s'intègre dans toutes les entreprises françaises. Le CEO n'a plus ce titre de chef, il cherche plutôt le profit et des performances qui rapportent du chiffre. Le seul défaut est que le CEO possède des objectifs précis et doit donc montrer son efficacité. Il n'est pas sans risque qu'il soit éjecter et remplacer si ses performances ne sont pas à la hauteur des actionnaires. Face à lui le PDG qui sonne plus redondant et typiquement dans la culture francophone, se positionne plus comme un dirigeant et possède une histoire symbolique à l'image de l'entreprise. L'image des deux n'est pas forcément similaire, mais au fond tout dépend du point de vue de l'entreprise qu'il représente.